Publié dans Billets

Entretien avec mamie

 « Mamie, tu pourrais m’envoyer les photos de l’anniversaire sur Facebook s’il te plaît ?

– Oui mais comment fait-on cela ma chérie ? Je les ai sur mon appareil numérique.

– Tu connectes ton appareil photo à ton ordinateur avec le câble USB  sur ton écran, tu sélectionnes les photos puis tu les transfères dans un fichier sur ton bureau par exemple. Ensuite tu me le copies et me l’envoies via Messenger.

– … » Lire la suite de « Entretien avec mamie »

Publié dans Billets

Business amoureux, la relance sentimentale

« Combien tu m’aimes? »

Mais quelle question saugrenue… Et pourtant, es-tu certain de ne jamais l’avoir toi-même empruntée, ou une personne de ton entourage ? Bizarrement, il s’agit d’une phrase que beaucoup de parents usitent pour demander à leurs enfants de quantifier l’amour qu’ils leur portent, ce à quoi les petits réfléchissent et répondent « 4 » en montrant cinq doigts. Je te vois venir, fripon: non, je ne vois pas le mal partout et je sais bien que cette expression est innocente et n’a pas pour but d’inculquer une quelconque valeur monétaire de l’Amour à leur progéniture… D’ailleurs, l’exacte formulation, celle qui revient davantage, serait « Tu m’aimes comment ? ». Elle en laisse plus d’un pantois et dubitatif. La réponse étrange qui fait suite est le mime d’un cercle dessiné dans l’air avec les bras tendus, sensé représenter le soleil. Meaning: tu aimes tes parents « gros comme le soleil ». Pourquoi pas.

« Combien de temps vas-tu m’aimer ? » Lire la suite de « Business amoureux, la relance sentimentale »

Publié dans Billets

La Friendzone et ses produits dérivés

« La quoi ? »

Ouais, moi aussi je pensais qu’en 2017 ce terme était aussi connu que « YOLO » et « OKLM ma gueule »*. De la grande littérature n’est-il point? Mais finalement, il semblerait que quelques âmes encore pures ignorent tout de cette situation délicate vécue par un paquet de gens. Le plus simple avant d’aborder ce phénomène plus en détail est de visionner ce sketch qui en plus d’être truffé de caricatures et punchlines hilarantes, est tout a fait parlant. Limite, je n’ai plus rien à ajouter. Mais bon, quand même, j’aime bien la ramener. Lire la suite de « La Friendzone et ses produits dérivés »

Publié dans Billets

You know nothing Walt Disney

Tu ne le sais peut-être pas mais j’écris un roman depuis un petit moment (des lustres!). En toute honnêteté, cela fait bien cinq ans minimum que je l’ai commencé. Le problème est que, comme toujours, je me lance dans quelque chose puis je m’interromps; je reprends jusqu’à re-marquer une pause, en boucle. J’en viendrai à bout, un jour! Actuellement je m’y remets mais dois à chaque fois tout relire. Un passage m’a fait plus ou moins « rire » car je l’ai rédigé avant ma dernière relation sérieuse, celle qui a duré 3 ans et des poussières (d’étoile) et qui m’a fait réaliser qu’en fait avant, je n’avais jamais vraiment aimé. Et pourtant, voici ce que déjà j’écrivais: Lire la suite de « You know nothing Walt Disney »

Publié dans Billets

Le Space Cake émotionnel

Encore un titre bien mystérieux que celui-ci. Ne t’en fais pas chaton, tu vas comprendre bien vite. « Space cake »? Si tu es connaisseur, tu te dis que ce billet abordera un sujet junky. Que nenni ! Navrée de décevoir les plus rock’n’roll d’entre vous mais je ne suis ni une Britney Spears sur le point de se raser le crâne, ni une Amy Whinehouse droguée et alcoolisée jusqu’à la moëlle. A la limite j’ai la voix cassée et un jean troué, c’est le max dont je suis capable en la matière. Des fois j’abuse des Moscow Mule, au pire j’envoie un message pathétique à un ex, mais de là à partir en bad trip façon 99 francs? Thanks god but no. Tu vas me dire que j’exagère parce qu’un Space Cake n’est pas non plus un vrai truc badass. Tu as raison, j’en fais trop. Mais pour le coup j’ai essayé une fois, je l’ai su après (ah les coquins…). Pendant plutôt, parce que je me sentais « weird » et lorsque j’ai constaté que mes amis anglais rigolaient aussi niaisement que moi, j’ai compris la filouterie. D’autant que ce gâteau avait un goût bizarre mais pas pire que leur vin. Donc… J’avais vingt ans, c’était cool. Anyway.  Lire la suite de « Le Space Cake émotionnel »

Publié dans Billets

La théorie de l’élastique

J’annonce: le sujet de ce billet me plaît autant qu’il m’agace. Je vais donc le rédiger de manière totalement bipolaire, je m’en excuse d’avance. Je serai semblable au chat qui s’attrape la queue et la bousille. Soit dit en passant, je n’arrive pas à comprendre comment un être aussi intelligent que celui-ci puisse ne pas réaliser que cette excroissance touffue qui s’agite frénétiquement sous ses yeux et qui l’agace profondément, n’est rien d’autre que la prolongation de son corps. C’est comme si tu regardais tes mains et te mettais à les mordre parce que leur mouvement t’insupporte. Ma foi, ne les remue pas alors! Lire la suite de « La théorie de l’élastique »

Publié dans Billets

La Saint-Commercial

Tu penses que la Saint-Valentin est une fête commerciale et c’est la raison pour laquelle tu as choisi de ne pas la célébrer ? Approche. N’aie pas peur. Approche! PAF dans ta gueule. Tu l’as pas volé ! Alors écoute moi bien petit crevard: pourquoi ne pas tout simplement reconnaître que t’es juste un gros radin, plutôt que de trouver une excuse aussi pourrie que débile? Ce genre de mec, c’est le même que celui qui te dit qu’une fille veut pas de lui parce qu’il a pas d’argent. Nan nan. Elle veut pas de toi tout simplement parce que t’es qu’un gros con.

 La St-Valentin, fête commerciale?

13704-la-saint-valentin-c-est-aussi-cool-quand-article_list_thumbnail-1C’est à dire ? Entends-tu par là que les commerçants ont fait de cette date un prétexte pour faire écouler stock de fleurs, chocolats, parfums, bijoux, voyages et menus gastronomiques ? Aahhhh. Ouais c’est honteux!! D’autant que ce n’est pas déjà ce qui se passe toute l’année avec toutes les fêtes du calendrier totalement justifiées n’est-ce pas ?!

Tu crois même pas en Dieu mais tu célèbres Noël, Pâques, l’Epiphanie, la Chandeleur, Halloween, etc. Et là, c’est normal,  parce quuuue?  Mh. Ok.

Noël: naissance de l’enfant Jésus dans la (soi-disant) nuit du 24 décembre au soir. 2000 ans et des brouettes plus tard, on célèbre cela en incitant les enfants à écrire à un vieux barbu en pyjama rouge vivant avec ses lutins et ses rennes en Laponie, une liste de jouets que les parents iront pécho à Toys-R-us. Rapport ? Aucun. Et pour toi ça, c’est pas commercial, naaaan. Tant que tes parents t’offrent ton enceinte et tes écouteurs Bose, c’est ok.

Pâques: célébration de la Résurrection du Christ en planquant dans le jardin des oeufs, des lapins et des poules, le tout en chocolat, distribués par les Cloches (à se demander qui sont-elles ici vraiment…). Rapport? Zéro toujours mais par contre là encore, no souci. Personne ne parle de fête commerciale tant que Papy et Mamie t’offrent ton Kinder et tes Ferrero.

Epiphanie: manger une galette à 25 euros, porter une fake couronne en carton, garder une fève très moche sur le rebord de ton étagère pour célébrer les rois mages. Ca ne fait pas du tout le bonheur des boulangeries et de ton cholestérol. No prob bro!

Chandeleur: t’empiffrer de sucre et de Nutella dans une crêpe pur beurre que tu fais sauter  de la main droite et avec une pièce dans la main gauche pour célébrer la fête des chandelles, là pareil, c’est justifié?

Halloween:  acheter des paquets familiaux de Haribo, t’engouffrer 1 kilo de fraises Tagada le 31 octobre ; remplir le sac de petits voisins déguisés en vampires et autres costumes confectionnés à base de sacs poubelles et rouleaux de papier-toilette venant sonner et te menacer à ta porte; C’est pas du tout chelou pour toi pour commémorer les martyrs et la Toussaint non plus. Oooookay okay.

Saint-Patrick: aller boire des litrons de bière et te peinturlurer de vert, c’est logique et pas commercial pour les pubs là encore… Noooon. Ah pour se bourrer la gueule on compte pas hein?

Et ça continue encore et encore, c’est que le début d’accord, d’accord.

Merci Francis.

De riyieng, je t’attendraay dans la cabane au fond du jardiing.

Ouais… ça marche. A toute :s

st-valentin-blog

Bon, c’est bon? T’as capté ce que je voulais dire? Le truc c’est que TOUUUTES les fêtes sont commerciales. Les raisons d’acheter ceci ou cela à telle date sont aussi étranges qu’ancestrales, modifiées par le temps et les cultures. A la limite, la Saint- Valentin est la plus cohérente puisque tout bêtement elle célèbre le saint patron de l’Amour qui unissait secrètement les amoureux à l’époque où le mariage était interdit à Rome puisque les gars voulaient plus partir à la guerre pour rester près de leur meuf. Alors y a toujours un mec au pouvoir (ici Claude II) pas d’accord qui a dit: « Nan nan nan, ça va pas ça ! J’ai besoin d’hommes pour buter ceux du camp adverse dans ma soif de conquête et de possession ! » Moi je dis, on aurait inventé Risk bien avant, y en a qui auraient tout simplement calmer leurs ardeurs en se faisant une partie tous les après-midi avec Caius Malus et Caius Bonus, un bon verre de vin à la main et une grappe de raisin au dessus du bec. M’enfin, comme Albert Lamorisse (créateur du jeu) n’était pas né, le type a dit: vous m’interdisez les mariages, comme ça plus d’excuses, tous au front. Mais Valentin il était pas d’accord et il a fait son petit business à but non lucratif pour continuer à unir les amoureux en scred. Il a bien sûr fini en taule mais il y est tombé amoureux d’une nana à qui il a rendu la vue. C’étaient des X-men à l’époque les gars… Et donc, ces conneries ça finit jamais bien, comme dans un épisode de Game of Thrones, le Valentin finira décapité mais beaugosse jusqu’au bout, il écrit une lettre enflammée à sa chérie la veille. Et depuis… tu fais pareil. Enfin nan pas toi, les vrais mecs, ceux qui sont contents d’offrir un petit truc à leur amoureuse en ce jour heureux qui permet un clin d’oeil de plus pour signifier à ta copine à quel point tu l’aimes bien quand même.

Bon, ça marche aussi pour les filles hein, mais c’est plus rare… D’ici là, prochaine fois que quelqu’un invoque ce prétexte bidon, faites de même à Noël, quand il vous dira que le dernier Fifa lui ferait plaisir. #grossepince.