Black Mirror, saison 5, épisode 1: Les Usines à Rêves.

Le réchauffement climatique n'est plus de l'ordre de la crainte. Les températures ont augmenté bien plus rapidement que prévu suite à une intensification de la production agricole et des émissions de gaz à effet de serre, les calottes polaires ont fondu de moitié et les séismes sont constants. Cette conséquence provoqua une élévation rapide et inquiétante du niveau des mers et océans, faisant disparaitre tour à tour plusieurs archipels. Face à l'urgence, l'ONU imposa une série de mesures drastiques et obligatoires afin de stopper le processus dont la cessation d'extraction et exploitation pétrolière. La production d'électricité se faisant désormais par le biais d'usines à rêves.

« T’as pas honte de regarder cette merde de téléréalité ? »

Du point de vue des détracteurs, la télé-réalité en France c'est une bande d'imbéciles parquée dans une villa somptueuse à l'autre bout du monde (optionnel), qu'une autre bande d'imbéciles (les téléspectateurs) observe interagir sur plusieurs épisodes. A coup de répliques stupides devenues cultes ("Nan mais allô quoi"), de coucheries et tromperies à tout-va, de physiques fakes et personnalités stéréotypées, le tout orchestré par une production racoleuse et sans scrupules.