Publié dans Billets

Je vous déclare unis par les liens malsains de la possessivité

« Tu es à moi », « Je t’appartiens ». Ce genre de phrases que l’on prononce au paroxysme de la passion amoureuse. Cette phase où l’être aimé semble être une part de nous-même que l’on voudrait rattacher à soi pour toujours. ALERTE PSYCHOPATHE. Oui, ça fait un peu flipper vu comme ça mais avouez que vous avez ressenti cela au moins une fois dans votre love cursus … Non ? Ok, bah moi si. Ce ne sont que des mots, bien sûr. Personne ne va se greffer à personne, ni même se pisser dessus pour marquer son territoire. Cela fait partie des déclarations d’amour exacerbées afin de signifier le degré d’amour ET d’appartenance théorique à l’autre puisqu’en réalité, personne n’appartient jamais à personne.possessivité

Possession ou possessivité

Qui n’a jamais souhaité posséder quelqu’un ou quelque chose, ressenti la peur de perdre un être aimé, craint de se faire dérober ses biens ? Cependant, il ne faut pas confondre possession et possessivité.

définition possessiondéfinition posséderpossessivitépossessive

L’illusion de posséder

bourse tradersLa possession matérielle est une illusion créé par l’élaboration des valeurs, une estimation subjective basée sur des critères non figés dans le temps ni l’espace. Les traders le savent bien: ce qui fait grimper les taux à la bourse sont les mécanismes d’offre et de demande. Ainsi la raréfaction d’un produit créé la hausse de son prix. A l’instar des monnaies fluctuant d’un jour à l’autre. Rien n’a donc de valeur fixe dans l’absolu. Les civilisations modernes ont préféré ces échanges monétaires au troc pour plus de précision. De nos jours, tout peut être sujet à transaction financière, officiellement et même officieusement lorsque cela sort du cadre de la loi. Prenons le cas de la prostitution, du proxénétisme: hommes et femmes qui vendent leur corps ou un « service » en échange de quelques billets. Même ces pratiques font usage d’une sorte de barème. Ainsi, une femme racolant sur la chaussée ne sera pas rémunérée de la même manière qu’une escorte dite de luxe dont le rendez-vous aura été arrangé dans un hôtel grand standing et ce, pour une même prestation. De même qu’un café servi en terrasse parisienne verra son prix multiplié par cinq là où il coûtera quelques centimes dans une province italienne et ce, malgré une bien meilleure qualité. Ces exemples prouvent bien qu’une estimation ne se base pas nécessairement sur le produit en lui même mais bien par son contexte, son histoire, le lieu, la conjoncture, etc. De la même manière qu’un même individu reçoit un meilleur salaire avec le temps, que le prix d’un vin augmente avec l’âge, etc.

Personne ne possède jamais rien vraiment

Même le propriétaire d’une maison, d’une voiture. Certes, sur le papier, cet espace, ces murs lui appartiennent. En réalité, la terre, l’air, l’eau, rien de tout cela ne se possède. Peut-on acheter un nuage ? Une rivière ? L’eau qui part de la montagne et finit dans l’océan pour s’évaporer tôt ou tard n’appartiendra jamais à quiconque. Et pourtant, l’homme aime ça, contrôler, posséder, s’approprier…

Ce constat mis à part, si l’on considère que l’on possède ce que l’on a acquis, tels que des biens matériels ou services, moyennant une somme d’argent au moment de l’achat, on estime alors la valeur de cet objet à cet instant précis, sans tenir compte d’une valorisation/dévalorisation future.

humains biens
Cet objet nous appartient, on l’évalue en fonction du prix d’achat. Par ailleurs, certaines surprises surviennent au moment de revendre un bien, parfois même dans le bon sens comme c’est le cas d’articles vintages, de collection. Qu’ils ont eu du flair ceux qui ont conservé ces produits banals à l’époque tels que pin’s, timbres, pièces de monnaie lorsque l’on voit ce que certains valent aujourd’hui!

Les individus se bonifient t-il avec l’âge ?

Est-ce valable pour les gens ? Prenons-nous aussi de la valeur avec le temps ? L’humain se bonifie t-il avec l’âge ? Physiquement, il se dégrade, c’est un fait, un phénomène physique qu’on ne peut à ce jour contrer malgré de significatives avancées scientifiques et technologiques. A contrario, on dit souvent que les hommes gagnent en sagesse en prenant de la maturité. Est-ce valable pour tout le monde ? Au regard de quels critères? C’est une autre question…

sagesse

Je vais passer au point qui m’intéresse principalement: le fait de vouloir posséder une personne.  Alors bien évidemment, pas au sens strict du terme, comme c’est le cas dans un contexte esclavagiste, là où les humains sont considérés comme des propriétés à part entière. Je fais ici référence à la possession d’un cœur ET d’un corps, dans l’élaboration d’un schéma amoureux et de la naissance d’un couple, d’une union, même hors mariage: deux amants se jurant fidélité et appartenance.

Pourquoi la fidélité ?

Que cela signifie t-il concrètement: et bien que ces deux individus n’iront pas voir ailleurs, ne donneront ni corps ni amour à un tiers. Il s’agit d’un contrat tacite et informel signé à l’encre rouge de cœurs amoureux battant à l’unisson. C’est beau hein. Creepyyyyy surtout. POURQUOI l’amour et la passion s’accompagnent nécessairement de cette notion d’exclusivité, d’appartenance réciproque ? POURQUOI aimer quelqu’un et être aimé en retour signifie t-il s’abandonner à une relation unique ?

possessivité couple

Et bien, la réponse est complexe dans la mesure où il n’y a pas de vérité absolue et de méthodologie universelle en la matière. En effet, que ce soit au travers des époques mais aussi par delà le globe, les mentalités diffèrent, les mœurs évoluent. Il existe à ce jour des tribus qui ne conçoivent pas la monogamie et des hommes élevant les enfants des autres comme les leurs pour la simple et bonne raison qu’ils ignorent lesquels ils ont enfanté. Dans notre société occidentale, on conçoit la monogamie comme une évidence mais on oublie que le mariage d’amour est une conception récente. Par le passé, marier deux individus se faisant dans le but d’étendre son « empire », d’accroître la possible main d’œuvre dans une entreprise familiale et ses richesses. Il n’y avait nulle dimension romantique à la chose. L’union sacrée, animée par les sentiments amoureux n’est apparue qu’au XVIII ème siècle. Le libertinage et les divorces n’ont pour autant pas disparu. Cependant, il semblerait que la volonté de s’unir à une personne pour le reste de sa vie, bien que ce besoin ou désir puisse être conditionné, ne s’éteigne jamais pour une grande majorité des humains. L’amour même s’il ne dure pas toujours, atteint à un moment donné un degré si puissant que deux individus conçoivent de conjuguer leur vie pour toujours. Sinon, à quoi bon… On serait seul ou tous ensemble pour toujours ? Il n’y aurait jamais rien de vraiment spécial ni particulier. On retrouverait alors nos instincts d’animaux. N’est-ce pas ce que nous tentons de nier ? Sortant de ce schéma classique, on trouve d’autres voies intéressantes telles que le polyamour.

polyamour.jpg

Il n’y a pas de possessivité sans jalousie

Au travers de mes lectures et recherches pour rédiger ce billet, j’ai constaté que la jalousie et la possessivité allaient de pair. Je tapais le mot « possessivité » sur différentes plateformes et automatiquement le mot « jalousie » se retrouvait dans le corpus des résultats. Un peu comme ces personnes que tu invites individuellement à une soirée et qui ne peuvent s’empêcher de venir avec leur pote chiant. Il semblerait donc que la notion de possessivité et de jalousie soient liées et découlent d’une forme de pathologie. La jalousie crée le besoin de posséder l’autre de peur de le perdre. La possessivité découle du fait de manquer de confiance en soi et/ou en l’autre. 

Le fait d’être jaloux n’est pas automatiquement un problème. C’est parfois flatteur et rassurant pour l’être aimé. C’est aussi une réponse et un passage normal dans la vie d’un homme. Cela devient embêtant lorsque les manifestations de celle-ci se font dans la colère, l’agressivité, l’obsession, la paranoïa, la violence verbale et physique, etc.

Pourquoi sommes-nous jaloux ou possessifs  ?

Comme nous venons de le voir, la jalousie ou possessivité dans le cadre d’une relation amoureuse s’exprime en fonction de trois causes:

  • Manque de confiance en son partenaire
  • Manque de confiance en soi
  • Les deux, combo, 1000 points

Jalousie maladive

maladive

En somme, la jalousie n’est pas grave ni dangereuse tant qu’elle n’emprunte pas le chemin de la paranoïa. Lorsqu’elle se manifeste suite à un événement réel et non anticipé. Cela devient réellement problématique si les accès de tristesse, de colère, de frustration, d’agressivité se fondent uniquement sur des peurs et des spéculations. Le couple en pâtira de part et d’autre et même si la cible des accusations peut se sentir injustement visé, c’est bel et bien le jaloux qui souffre le plus par son manque de confiance en soi. Un véritable travail sur soi doit être fait, un lâcher prise évident sur ce qu’il est possible ou non de contrôler.

On ne contrôle que ses choix

La jalousie est compliquée à taire ou réfréner. Cependant, pour y parvenir, gardons à l’esprit qu’on ne contrôle pas son partenaire. L’enfermer ou le menacer aura pour conséquence le contraire du résultat souhaité, c’est à dire, la distance. Bien sûr tout accepter n’est pas non plus la méthode. Il convient simplement de statuer dés le départ d les limites de chacun. Si l’un des deux outrepasse ces fondements, nul besoin de tomber dans la jalousie ou la possessivité. Il faudra discuter et/ou mettre un terme à l’idylle dans le cas où les conditions de départ ne conviennent plus à l’un des deux partenaires. L’élément principal et le ciment doivent être la confiance réciproque. Le couple est quelque chose de vivant, d’évolutif. On grandit avec lui et dans le meilleur des cas, on s’épanouit grâce à lui, quelle que soit sa forme. Sinon, à quoi bon ?

coeurs amoureuxN’hésitez pas à partager dans les commentaires votre vision du couple et votre rapport à la jalousie, ou bien tout simplement à liker. RDV au prochain billet!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s