Alerte aux mines émotionnelles

Te rappelles-tu de ce jeu, le Démineur, auquel on jouait sur Windows histoire de faire passer le temps, à l’époque où les smartphones et leurs applis n’existaient pas? Mais si tu sais, une grille contenant un nombre précis de mines disséminées aléatoirement qu’il faut découvrir sans les faire sauter grâce aux indications chiffrées des cases alentours…

partie de de démineur sur window

Il était trop bien ce jeu ! Par contre, très tiltant lors de l’erreur fatale… Le malheureux clic sur la case minée. Game oveeer. Lorsque cela se manifeste au quotidien, sous la forme de mines émotionnelles, ce n’est plus la même histoire. Premièrement parce qu’inopiné, deuxièmement car je ne fais pas forcement allusion à la madeleine de Proust. Pour ceux qui ignorent ce à quoi je fais référence, voici l’extrait en question. Dans le conscient collectif, on qualifierait de madeleine de Proust le déclencheur d’un souvenir agréable nous replongeant pendant un instant dans le même état. Dans ce passage c’est l’association de la madeleine trempée dans le thé qui renvoie l’auteur dans ses souvenirs et lui procure une délicieuse sensation de bien-être. S’il est vrai que les odeurs, les goûts ont ce pouvoir, n’oublions pas que certains objets, chansons et autres stimulis sont capables de nous faire voyager dans le passé en un battement de cil, consciemment ou non, avec ou sans plaisir.

madeleine de proust.jpg
C’est vrai que c’est bon ces petites choses…

Puisqu’ici la réminiscence est bienfaisante, qu’en est-il de cette émotion qui nous enveloppe comme un rideau de douche mouillé (que c’est relou putéééé) lorsque l’on tombe sur un mine émotionnelle: objet, mélodie, parfum, image, message, etc. ? Tu la connais cette espèce de saveur aigre-douce en bouche qui serait en tête l’équivalent de la nostalgie. Un effet kiss-cool un peu salaud lorsque, tombé sur la mine, un souvenir te revient en tête, une personne, une époque, peut-être bon mais qui te fout une petite gifle car ce temps est révolu, que cette scène est morte et que cet évènement, cette ère,  n’existent plus qu’en ta mémoire. Un sourire sur les lèvres, la peine dans le regard. Et puis tu chasses cette image, fermes vite le rideau et reprends le cours de ta journée.

rideau douche fuck

Ce peut donc être une période heureuse dont le souvenir picote comme la fameuse madeleine mais aussi un élément faisant écho à quelqu’un ou quelque chose dans le passé ou le présent dont le pop-up mental est aussi désagréable qu’une pub en plein milieu d’une vidéo. On voudrait ne pas y penser mais rien à faire, l’association est verrouillée. Ce qui nous ramène encore à ce reflexe de Pavlov. Il semblerait que l’homme ait systématiquement besoin de repères temporels, de chronologie. Il a disposé ces petites balises dans sa propre histoire et celles-ci résistent à tout.

Le fameux jardin secret

mon-jardin-secret

Les couples les plus soudés, sincères, fidèles et amoureux soient-ils seront confrontés à ces mines émotionnelles. Et que faire lorsque cela arrive ? Le partager avec son partenaire alors que la mine rappelle un(e) ex ? Et pourquoi donc ? Ce n’est pas tromper que de se voir imposer par son propre mental un lien entre telle chanson et telle soirée avec telle personne. Cela ne veut pas dire qu’on souhaite y penser, la mine l’impose. On y est contraint. Et l’autre, s’il le sait, ressentira surement une pointe de jalousie alors que c’est stupide puisqu’involontaire. Voilà donc pourquoi il n’est pas forcement bon de tout partager et c’est peut-être cela le vrai jardin secret: un réservoir de mines émotionnelles contre lesquelles on ne peut lutter. Il me semble qu’il faut laisser le passé dans le passé et se concentrer uniquement sur le présent et le futur mais ce n’est pas toujours évident de se débarrasser de ces bagages là. Ce qui me rappelle un brillant épisode d’How I Met Your Mother. Les vrais savent…

C’était un billet court car je sais que beaucoup n’ont pas que ca à faire de lire des pavés. J’espère qu’il aura le mérite de susciter votre intérêt. Personnellement, c’est quelque chose qui me pourrit un peu la vie en ce moment. Si quelqu’un a trouvé une solution pour s’en débarrasser, façon Eternal Sunshine of the spotless mind, je prends. Peut-être l’hypnose… Tout témoignage m’intéresse, n’hésitez pas dans les commentaires à m’en faire part. A bientôt pour le prochain billet qui traitera de possessivité. Au fait, nous sommes 10 000 sur Facebook! Faites péter les Hariboooo!

 

 

Une réflexion sur “Alerte aux mines émotionnelles

  1. Abandonné devant l’autel Pour HIMYM 😉
    Encore un bel article, plus court qu’habituellement mais tout aussi savoureux.

    Et oui nous avons forcément des choses qui nous rappellent des souvenirs incontrôlables, et c’est normal. Ce sont nos souvenirs, nos expériences qui nous ont conduits là où on est. Et il ne faut pas le ressasser, et vivre avec.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s